Home > Non classé > Message de la 53ème Journée Mondiale des Communications Sociales

Résumé du Message de la 53ème Journée Mondiale des Communications Sociales 2019

Dans son message de cette année, le pape nous renvoie aux fondements même de la communication, à savoir « l’homme est un être-en-relation. »

Le texte comprend trois points essentiels : Les métaphores du « réseau » et de la « communauté », nous sommes membres les uns des autres et enfin du « j’aime » à l’ « Amen. » Pour une meilleure compréhension, nous le présentons ci-après en quatre points :

1.Le réseau social reflète notre vie quotidienne qui est faite des relations. Ces contacts humains sont une source de connaissances et d’informations. Cependant, souligne le pape François, « si l’Internet représente une possibilité extraordinaire d’accès au savoir, il est également vrai qu’il s’est avéré l’un des lieux les plus exposés à la désinformation et à la distorsion consciente et ciblée des faits et des relations interpersonnelles, qui souvent prennent la forme de discrédit.

Il faut reconnaître que les réseaux sociaux, s’ils servent d’une part à nous relier davantage, à nous permettre de nous retrouver et de nous entraider, de l’autre ils se prêtent aussi à une manipulation de données personnelles, visant à obtenir des avantages politiques ou économiques, sans le respect dû à la personne et à ses droits. »

2.Parlant de la communauté, le pape François souligne que celle-ci est forte lorsqu’elle est « cohésive et solidaire, animée par des sentiments de confiance et poursuivant des objectifs partagés. » La communauté comme « réseau solidaire requiert écoute mutuelle et le dialogue, basé sur l’utilisation responsable du langage. » Malheureusement, dans le contexte actuel, « la communauté des réseaux sociaux n’est pas automatiquement synonyme de communauté » ; elle reste souvent un agrégat d’individus « qui se reconnaissent autour des intérêts. » De plus, les réseaux sociaux sont dominés par l’individualisme et toute sorte de préjugés, ce qui conduit à la haine des autres. Dès lors, au lieu de favoriser la rencontre, le réseau peut contribuer à nous isoler.

Pour le Pape, le web social (réseau social) « pose diverses questions de caractère éthique, sociale, juridique, politique, économique, et interpelle aussi l’Église. ».

3.En tant que membre d’un même corps qu’est l’Eglise, St Paul nous invite à nous débarrasser du mensonge pour dire la vérité (Ep 4, 25).

« Comme chrétiens, nous nous reconnaissons tous membres de l’unique corps dont le Christ est la tête. Cela nous aide à ne pas voir les personnes comme des concurrents potentiels, mais à considérer même les ennemis comme des personnes. Il n’y a plus besoin de l’adversaire pour se définir soi-même, parce que le regard d’inclusion que nous apprenons du Christ nous fait découvrir l’altérité d’une nouvelle manière, comme partie intégrante et condition de la relation et de la proximité.

Une telle capacité de compréhension et de communication entre les personnes humaines a son fondement dans la communion de l’amour entre les Personnes divines. Dieu n’est pas Solitude, mais Communion; Dieu est Amour, et donc communication, parce que l’amour communique toujours, et bien plus se communique soi-même pour rencontrer l’autre. Pour communiquer avec nous et pour se communiquer à nous Dieu s’adapte à notre langage, établissant dans l’histoire un véritable dialogue avec l’humanité (cf. Conc. Vat. II, Const. dogm. Dei Verbum, 2) ».

« C’est la communion à l’image de la Trinité qui distingue la personne de l’individu. De la foi en un Dieu qui est Trinité, il découle que, pour être moi-même, j’ai besoin de l’autre. Je suis vraiment humain, vraiment personnel, seulement si je me mets en relation avec les autres. »

4.Selon le pape François, la relation à travers les réseaux doit reposer sur la « vérité (l’Amen) » et non sur « j’aime » comme nous avons l’habitude de le faire. Le réseau social devrait nous préparer à une véritable communion (rencontre) ; c’est de cette manière qu’elle peut être une ressource pour la famille et pour les membres.

Abbé Jean-Marie Bomengola

Secrétaire de la CECOS

 

 

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*