Home > Non classé > Appropriation des Rapports d’observation électorale de la MOE-JPC/CENCO

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le 22 mai 2019, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), à travers son organe technique Justice et Paix Congo (JPC) rendait public son rapport final d’observation des élections présidentielle, législatives et provinciales en République Démocratique Congo (2018-2019). Ce rapport reprenait en résumé toutes les opérations électorales avant, pendant et après la tenue des scrutins précités. Il reprenait également une analyse du cadre juridique ainsi que le contexte socio-politique ayant caractérisé la tenue desdits scrutins.

De ce fait, un rapport d’observation est non seulement le condensé des faits observés et analysés à la lumière des normes tant nationales qu’internationales, mais vise essentiellement à contribuer au renforcement et à la promotion de la démocratie ainsi qu’à l’édification d’une communauté fondée sur le respect de la dignité et des droits de la personne, la paix, la démocratie, la solidarité, la justice sociale et l’équité entre les sexes.

Ainsi, pour contribuer à la résolution de la crise politique relative à l’illégitimité des institutions de la République Démocratique Congo, laquelle crise était de nature à entraîner le pays dans un chaos sans précèdent, Justice et Paix Congo par sa Mission d’Observation Électorale a eu à déployer, depuis 2015 des Observateurs de Long et de Court Terme pour observer les différentes opérations électorales en République Démocratique du Congo.

Ce travail professionnel qui nécessitait une logistique importante dans la formation, le déploiement et la transmission des données collectées a comme bénéficiaire final le peuple congolais qui mérite de s’en approprier.

C’est ainsi que pour une bonne appropriation des différents rapports d’observation électorale de la Mission d’Observation Électorale Justice Paix Congo/CENCO, une mission d’échange est mise en place dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo. Cette mission aura l’avantage de cibler les différents domaines qui nécessitent un plaidoyer pour les réformes électorales conséquentes et y afférentes.

OBJECTIF ET RÉSULTATS DE L’ATELIER

 

Un objectif principal est poursuivi par les travaux de cet atelier, à savoir le partage d’expériences sur l’observation électorale, avec comme résultats immédiats :

  • Les grandes lignes des rapports d’observation électorale JPC sont partagées ;
  • Les domaines du plaidoyer pour les réformes électorales sont identifiés ;
  • Un cahier de charges pour les réformes électorales est élaboré.

      MÉTHODOLOGIE DES TRAVAUX

Cet atelier se veut un atelier d’échange, par conséquent interactif et participatif. Il sera question, sous la modération du missionnaire, de revenir sur les grandes lignes du rapport final d’observation électorale de JPC ainsi que sur les grandes lignes du compte-rendu du Forum national sur l’évaluation du processus électoral, comme point de départ des échanges avec les observateurs de terrains que sont les points focaux, et au besoin, quelques mandataires de la société civile de chaque province. L’atelier se déroulera essentiellement en français. Les participants se serviront aussi des langues nationales pour une meilleure communication.

A cet effet, les documents ci-après seront les outils de base de cet atelier :

  • Rapport final ;
  • Compte-rendu du Forum national ;
  • Feuillet « Ensemble pour un Etat de droit » sur la synthèse du rapport final d’observation des élections présidentielle, législatives et provinciales ;
  • Les textes réglementaires de la RD Congo.

 

       SITES DE LA MISSION

La mission se déroulera dans toutes les provinces de la RD Congo mais pour cette première phase, elle aura lieu dans les provinces ci-après : Kinshasa, Kongo Central, Haut-Katanga, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Tshopo, Tshuapa et Nord-Kivu. Les activités se dérouleront dans les chefs-lieux desdites provinces.

         BENEFICIAIRES

Les Coordonnateurs provinciaux et les Points focaux sont les premiers bénéficiaires de cet atelier d’échange. Il convient cependant de noter que certaines personnalités de la société civile peuvent être associés audit atelier. Leur nombre est fixé par site en fonction des prévisions budgétaires.

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*